Neuve chapelle le 28 octobre 1914

Neuve Chapelle fut le théatre de violents combats en octobre 1914. Combats auxquels prirent part le troupes indiennes. La première grande offensive a lieu le 28 octobre. Le village de Neuve Capelle est alors tenu par les Allemands qui avaient poussé les Britannique du IIème Corps d'Armée Britannique (II Army Corps - Smith-Dorrien) à se replier après une lutte désepérée.

Les troupes doivent reprendre les tranchées

La situation est très critique, le général Smith-Dorrien commandant le IIème Corps fait alors appel le 27 octobre aux régiments indiens 9th Bhopal et du 47th Sikhs. Les hommes savent que les pertes britanniques ont été très lourdes les jours précédents, pourtant les ordres sont formels : il leur faut contre-attaquer.

Les Sikhs avancent en avant-garde depuis Rouge Croix. Dans l'obscurité, la progression se fait lentement en raison du terrain humide entrecoupé de larges fossés et de nombreuses haies ou clôtures. Arrivé à proximité des positions britanniques, le major Davidson (commandant le 47ème Sikhs) prend connaissance de la situation auprès du lieutenant-colonel Smith commandant le 1st Lincolnshire. Ce dernier lui expose la situation : il faut une action immédiate. Ordre est aussitôt donné d'attaquer le flanc gauche. Aucun support d'artillerie n'est disponible, les hommes doivent parcourir environ 200 mètress en terrain découvert et essuient un violent feu ennemi. Mais les Allemands reculent, les Indiens progressent lentement. Le major Browne est grièvement blessé, c'est le subadar Thakur Singh qui prend le commandement de la compagnie. Il la mène vers son objectif jusqu'à ce qu'il soit touché à son tour. Sa conduite lui vaudra plus tard la military cross. 7 Sikhs sont tués, 28 blessés. On ne peut plus avancer, il faut consolider les lignes et attendre les renforts.

Le 9th Bhopal doit quant à lui soutenir le Royal West Kent. Il faut repousser rapidement les Allemands qui tentent d'encercler la position. C'est chose faite, mais les pertes sont importantes.

carte282

Le 28 octobre 1914

La réorganisation de la ligne de front s'effectue durant la nuit. A l'aube du 28 octobre, les positions sont tenues de la manière suivante du nord-est vers le sud-est : 1st Lincolnshire battalion, 20th Sappers and Miners company, 1/2 bataillon du 47ème Sikhs, 21st Sappers and Miners, 9th Bhopal.

A 8 heures, les commandants d'unités reçoivent les nouveaux ordres de l'état-major : une attaque sur la route de Neuve-Chapelle est nécessaire. Avec l'appui de l'artillerie française, les troupes doivent reprendre les tranchées perdues les jours précédents.

"Le bombardement doit débuter à 11 heures. A 11 heures 15, sauf contre ordre, l'avance générale sera lancée". Tels sont les ordres du général Sir Colin McKenzie.

Les hommes des 47th Sikhs et 20th et 21st Sappers and Miners ont approximativement 800 mètres de terrain découvert à parcourir. Comme prévu, à 11 heures 15, le 47th Sikhs et les Sappers et Miners progressent en lignes. A 500 mètres du village, ils essayent de se protéger du feu d'artillerie. L'avance s'effectue de manière régulière malgré de lourdes pertes. Les tranchées à l'ouest du village sont rejointes. Plusieurs allemands sont tués à la baïonnette. Les Indiens avancent lentement dans les rue du village ou de nombreux Allemands se sont retranchés. Maison après maisons, ils tentent de les déloger. Des combats au corps à corps ont lieu.

Les Allemands se défendent désespérément. Après un long et dur combat, la totalité de la rue principale tombe entre les mains des troupes indiennes. Mais les Allemands ne baissent pas les bras, au contraire ils contr-attaquent en force balayant les troupes du feu de leurs mitrailleuses.

Les hommes tombent les uns après les autres, parmi eux : le lieutenant Hayes-Sadler tué ; le capitaine Paris blessé et fait prisonnier ; le lieutenant Rait-Kerr, grièvement blessé et secouru par l'un de ses hommes, Dalip Sing ; le capitaine Richardson tué et ses deux subalternes : les lieutenant Rhodes et Almond. Le 47th Sikhs perd le capitaine Jim McCleverty. Le 9th Bhopal, son commandant, le lieutenant-colonel Anderson. Malgré cela, les positions sont tenues pendant plusieurs heures. Pourtant il faut se rendre à l'évidence, le seul salut passe par un repli général.

n.c1

Vue de Neuve Chapelle pendant l'hiver 1914

Les forces indiennes sont maintenant en infériorité numérique, l'ennemi s'étant considérablement renforcé. Le retrait s'effectue graduellement et en bon ordre, dans l'obscurité, la lueur des maisons incendiées. Il faut à nouveau traverser les 800 mètres de terrain découvert sous un déluge de balles et d'obus. Le village de Neuve-Chapelle est à nouveau perdu. Les Allemands l'ont investi en force. Il est imposible de les déloger sans un renfort important.

Pour cette première journée de combat en France, les pertes indiennes sont importantes le 47th Sikhs : 18 tués, 160 blessés, sur un total de 289 hommes avant la bataille. Le 9th Bhopal 262 officiers britanniques,indiens et Sepoys, tués, blessés ou disparus.