Procéder au ravitaillement en nourritur d'une armée en campagne n'est pas chose facile. Le ravitallement de l'armée indienne relève du défi. En raison des différence ethniques et religieuses, l'intendance doit fournir un aprovisionnement adéquat à chaque culture. Les hindous ne mangent pas de boeuf, les musulmans pas de porc, les brahmanes sont végétariens ! Par ailleurs la nourriture doit être préparée par un membre de leur caste. Pour les musulmans la viande doit être apprêtée suivant les rites religieux. La bête est égorgée avant d'être découpée.

L'intendance du Corps contourne ces difficultés en fournissant une ration standard acceptée par tous.Celle-ci est essentiellement composée de riz, chappatis (sorte de galette), dall (lentilles en sauce), légumes et viande pour ceux qui peuvent en manger. Le riz, l'atta (sorte de farine grossièrement mulue à la pierre servant d'ingrédient de base pour les chappatis) et le gur (sucre indien servant aussi pour les chappatis) sont importés d'inde via Marseille. Plus tard les biscuits standard de l'armée britannique seront distribué en remplacement des galettes, sans grand succès.

bolang2

la fabrication des Chappatis

En octobre, les premières troupes arrivent au front. le temps se refroidissant, le général Willcocks et les officiers commandants les bataillons demandent qu'une quantité raisonnable de protéine soit donnée aux hommes afin de mieux supporter le froid. Confronté à diverses difficulté, les services d'intendance font venir des troupeaux de chèvres et de moutons. Ainsi débarquent régulièrement en gare d'Aire-sur la-Lys et de Lillers des troupeaux d'ovins immédiatement pris en charge par  quatre hommes détachés de chaque bataillon. Ceux-ci certifient aux autres soldats que l'animal a été abattu selon les rites.

indiens_aire_1

un abattoir rituel à Aire sur la Lys (62)

Pour les végétariens, les rations sont composées, selon les périodes de l'année de gur, dall, ghéee (beurre), pommes de terre, thé, atta et fruits.

Vous pouvez retrouver ces articles beaucoup plus détaillés dans le livre les Indiens 1914-1915.

Copyright ARHAM 2005