La situation générale du 19 octobre au 24 octobre 1914

Alors que les troupes allemandes avancent inéxorablement en direction de la Mer du Nord, les alliés tentent de s'organiser afin de stopper cette progression;

Le dispositif franco-britannique est le suivant :

     - une ligne partant de l'est de Messines via Armentières et joignant l'est de Radinghem est tenue par le Corps de Cavalerie britannique (british cavalry corps) du général Allenby et le 3ème Corps d'Armée britannique (3rd Army Corps) du général Pulteney.

      - à droite de ce dispositif dans le secteur de Radinghem, le Corps de Cavalerie Français du général Conneau.

     - de Givenchy les La Bassée à Radinghem où il est en contact avec le Corps de Cavalerie Français, se trouve le 2ème Corps d'Armée britannique (2nd Army Corps) commandé par le général Smith-Dorrien. La ligne établie par ce Corps forme un saillant au nord de la route La Bassée-Lille en direction de l'est vers Herlies et Aubers.

2_me_arm_e

Le 2ème Corps d'Armée britannique est composé de la 5ème division d'infanterie britannique (5th british Infantry division) à droite du dispositif et de la 3ème division d'infanterie britannique à gauche (3rd british Infantry division) à gauche. Face à ces deux divisions les troupes du Kronprinz de Bavière. (bayerish CrownPrince)

L'objectif du 2ème Corps d'Armée britannique est de couper la route La Bassée-Lille à Fournes et d'isoler La Bassée. Ce mouvement est anticipé par les Allemands qui mettent ce plan en échec.

Le 20 octobre 1914, le général Smith-Dorrien prend la décision de tenir coûte que coûte le terrain occupé par le Corps et d'empêcher la progression ennemie vers Béthune.

Dans la matinée du 22, les Allemands lancent une première attaque de large envergure. La 5ème division est rejetée hors de Violaines. La 3ème division est dans l'incapcité de tenir le front qui lui est assigné.

Dans la nuit du 22, la décision est prise de stabiliser le front sur une ligne partant de l'est de Givenchy, passant à proximité de Neuve-Chapelle. A ce moment le 2ème Corps d'Armée britannique encore composé des 3ème et 5ème divisions est renforcé par quelques unités françasies. Le total de ces forces s'élève à 32 000 hommes.

2_me_arm_e_2

Le 23 octobre, les 47ème Sikhs (47th Sikhs) et 1er Manchester (1st Manchester battalion) sont envoyés en soutien des bataillons de chasseurs français engagés dans le secteur de Fauquissart.

Le 24, les Allemands attaquent violemment le front de la 3ème division britannique. Stoppés par l'artillerie britannique (british artillery), ils doivent reculer. Ce même jour les derniers éléments de la Jullundur brigade sont envoyés au combat. Le 24 marque aussi le début de l'implication du Corps Indien (Indian Corps) dans les combats en France.

L'arrivée de la Meerut Division, le 28 permet la relève du 2ème Corps d'Armée britannique réduit à quelques centaines d'hommes.Le secteur assigné au Corps Indien s'étend de Fauquissat à Givenchy-les-La-Bassée. Il l'occupera durant l'intégralité de son séjour en France. (Suite dans les premiers combats à Neuve-Chapelle).

Vous pouvez retrouver ces articles plus détaillés dans le livre Les Indiens 1914-1915

Copyright ARHAM 2005