Du 19 au 22 décembre 1914, le village de Givenchy est le théatre de combats particulièrement violents. Des centaines de morts, de blessés, de disparus de part et d'autres. Trois jours d'attaques de contre-attaques pour un résultat dérisoire. La bataille de Givenchy peut résumer à elle seule la folie de cette guerre. Elle débute le samedi 19 décembre et va se dérouler un un front de plusieurs kilomètres, de Fauquissart à Givenchy. Le Corps Indien sera particulièrement actif dans ces combats.

The Battle of Givenchy, from the 19th to the 22nd December 1914

From the 19th to the 22nd of December, violent fighting occurs around of the village of  Givenchy, in Northern France. Hundreds will be Killed, wounded and lost on both sides, during these three days of attacks and conter-attacks, leading to desirory results. The Givenchy's battle may epitomize the madness of this war. It starts on Saturday December 19 and will develop along several kilometers from Fauquissart to Givenchy. The Indian Corps will be particularly involved in this fighting.

Le Plan

Joffre est déterminé à attaquer dans la région d'Arras avec la 58ème Division de réserve du 21ème Corps d'Armée. Il sollicite à nouveau l'aide de French. Le 17 à 21 heures, l'ordre d'opération n°40 est diffusé par le Grand Quartier Général Britannique. Cet ordre indique entre autre : "Il est dans l'intention du Commandant en Chef d'attaquer vigoureusement sur toute la longuer du front demain avec le II, III, IVèmes Corps et Corps Indien. Une importante attaque française aura lieu dans les environs d'Arras et pour appuyer cette attaque les III, IVèmes Corps et le Corps Indien feront une démonstration et saisiront l'opportunité favorable, éventuellement oferte, pour s'eparer des tranchées ennemies sur leur front..." L'attaque doit avoir lieu le 18 à 10 heures. Cet ordre d'opération arrivé à 1 h 30, laisse perplexe le général Willcocks pour deux raisons : le temps donné pour monter une attaque sérieuse sur les lignes allemandes et trop court et le terme démonstration très vague. L'offensive est finalement repoussée dans la nuit du 19 au 20 décembre. Le général demande à ses généraux de lui soumettre leur plan d'attaque.

Le major-général Anderson (Meerut Division) choisit comme objectif une ligne allemande de 300 mètres face à la Dehra Dun brigade à proximité du lieu-dit l'Orchard". L'attaque doit être menée par la Garhwal brigade. Si elle réussit, les positions conquises seront consolidées et une seconde offensive menée par des bataillons de la Derha Dun Brigade aura lieu dans la journée.

De son côté, le major-général Watkis, commandant la Lahore Division a prévu un plan d'attaque ambitieux sur un front d'un kilomètre. Objectif trop important. L'attaque est limité à un front de 300 mètres face à la jonction des Sirhind Brigade et Ferozepore brigade à proximité de Givenchy-les-la Bassée.

Carte_posi

The planning

The French commander-in-Chief, General JOFFRE, is determined to attack around Arras with the 58th Divisio, in reserve from 21st Army Corps. He ask again French to get his help. On december 17 at 9 p.m., the rder n°40 is then diffuseed by the British General Headquarters. In this order it is written : "...The Commander-in-Chief has intended to attack tomorrow vigorously, alon all the front line, with the Ist, IInd, IIIrd, IVth and th Indian Corps. An important Franch attac will occur aroud Arras, and to back up this attack, the IIIrd, IVth Corps and the Indian Corpswill make a show  and will jump any favourable opportunity to seize ennemy trenches on their front..."

The attack is planned  for the 18th at 10 a.m. But this order reaches General Willcocks on December 18 at 1.30 a.m and let him perplexed : there is not enough time to prepare a serious attack against German lines and the terms "show" are far too vague. Finally, the attack is postponed to the night between the 19th and the 20th of December, and General Willcocks ask his subordinates for a plan.

Major General Anderson  (Meerut Division) select a target a 300 meters German line, in front of the Dehra Dun Brigade, close to the locality called "The Orchard". The attack has to be led by the Garhwal Brigade. In case of success, the conquered positions will be reinforced and a second attack will be launched during the next days by battalions from Derha Dun Brigade.

Major General Watkis (Lahore Division) has planned on his side an ambitious plan, to attack on a one kilometer front. As this objective was far too large, the attack will be reduced to a 300 meters front, facing the junction between the Sirhind Brigade and the Ferozepore Brigade, near Givenchy-les-la-Bassee.

L'attaque de la Meerut Division

Elle commence à 3 heures 30. Les troupes réussissent à gagner les lignes allemandes à Orchard mais sont isolées à cause du feu des mitrailleuses ennemies qui empêchent l'apport de renfort et gênent les travaux de creusement d'une tranchée qui permettrait de raccodrer la ligne britannique à la ligne allemande. Le capitaine Bamberger, commandant la compagnie du 107ème Pioneers chargée de cette tâche est tué. Les Indiens qui ont gagné la ligne allemande sont pris au piège et se trouvent sous le feu des mitrailleuses et des grenades allemandes. Une tentative d'attaque pour les secourir échoue. Ils doivent attendre la nuit.

The attack of the Meerut Division

It starts at 3.30 a.m.. The indian troops succeed  in reaching the German lines at Orchard, but they find soon themselves cut off ; the fire of ennemy machine guns prevent reinforcements from coming and disturb the digging of a new trench between the british line and the German line. Captain Bamberger, the officier commanding the 107th Pioneers company, in charge of this digging, is killed. The Indians who have rached the German line are trapped and they  find themselves under the fire of German machine guns and grenades. An attempt to relieve  them will fail, and they have until the night.

L'attaque de la Lahore Division

L'attaque qui a lieu au nord-est, face à Givenchy, se déroule dans les mêmes conditions. Les Indiens parviennent à gagner les positons allemandes mais sont aussi pris au piège ne pouvant reculer. La résistance est acahrnée durant la journée. Les pertes sont importantes. L'évacuation ne peut se faire qu'à la  tombée du jour. Alors qu'il emmène ses hommes dans une tranchée allemande, le lieutenant Bruce du 57ème Rifles est mortellement blessé. Pendant quelques instants, il réussit à encourager ses hommes avant de mourir. Pour ce fait, il est décoré de la Victoria Cross à titre posthume.

The attack of the Lahore Division

The attack take placeto the the north-east, facing Givenchy and develops in the same conditions.  Indian troops reach the German lines, but are trapped and can not retire. They put up a fierce resistance during the day, and lossesare heavy. The are able to evacuate the lineonly at dusk. When leading his men toward a German trench, lieutnant Bruce (from 57th Rifles) is mortally wouded, but continue to encourage his men during some times until death ; he will be awarded with the Victoria Cross.

La contre-attaque allemande le 20 décembre 1914

nc11

Précédée par plusieurs explosions de mines, elle débute sur l'ensemble du front vers 9 heures. Par endroits les parapets sont pulvérisés et les défenseurs anéantis. Rapidement les Allemands s'emparent des premières lignes indiennes semant la panique et la confusion. Dans le secteur de la Meerut Division, le 2/2ème Gurkhas est obligé de reculer vers la tranchée de communication qu'il consolide. Les tentatives pour regagner le terrain perdu sont vaines. Les tentatives pour regner le terrain perdu sont vaines. La situation se stabilise avec la tombée du jour.

carte20

Sur le fornt de la Lahore Division, la Sirhind brigade subit de plein fouet l'offensive allemande. L'état des tranchées et l'encrassement des fusils empêchent les Gurkhas des 1/1er et 1/4ème bataillons de stopper l'avance allemande. Ils doivent reculer vers leur ligne. Une contre-attaque  indienne a lieu durant la nuit pour reprendre les positions perdues. Elle est menée par le 47ème Sikhs, le 2/8ème Gurkhas et une partie de la Secunderabad Cavalry brigade. C'est un échec total.

La Ferozepore brigade qui se trouve face à Givenchy est aussi attaquée dans la matinée et le village capturé par les Allemands. Dans l'arpès-midi, une violente contre-attaque de 1st Manchester permet de réoccuper le village et de le conserver.

givenchy

The German counter-attack, on decembrer 20

It starts aroud 9 a.m, on all the front line, after several explosions of  mines. In several places, parapets are demolished and defenders are killed. The Germans seize soon the first Indian lines, sowing a wave of panic and disorder. Round the Meerut Division, the 2/2nd Gurkhas is forced to move back to the communication trench and to reinforce it. Attempts to reconquer the lost ground remain vain. The position becomme stabilized at dusk.

On the front hold by the Lahore Division, the German attack hits headlong into the Sirhind Brigade. The bad state of the trenches and the fouling of the rifles prevent the Gurkhas of the 1/1st and the 1/4th battalions from stopping advance. They have to retreat toward their lines. To reconquer the lost positions, an Indian counter-attack is launched during the night, by the 47th Sikhs, and the 2/8th Gurkhas and part of the Secunderabad Cavalry Brigade. It is complete failure.

The Ferozepore brigade, in front of Givenchy, is also attacked in the morning, and the Germans take the village. In the afternoon, the 1st Manchester launches a violent counter-attack, allowing to recapture of the village and to hold it.

L'arrivée de la 1ère Division britannique

En cantonnement dans le secteur de Bailleul, le 1er Corps (1ère et 2ème divisions) commandé par le général Haig est appelé dans l'après-midi du 20 à rejoindre le secteur tenu par le Corps Indien et y reprendre l'offensive. La 1ère Division y arrive le 21 en début de atinée après une marche de plusieurs heures.

A peine reposés, les Britanniques attaquent à 14 heures 45. La méconnaissance du terrain rend l'offensive difficile. La 1ère brigade qui doit prendre les lignes allemandes face à Givenchy, ne réussit pas à gagner son objectif. Il conserve cependant le village et les positions abandonnées par les Indiens le 20. La 3ème brigade qui attaque les 21 et 22 pour reprendre les positions perdues par la Sirhind Brigade ne parvient pas à rétablir la ligne intitiale. Ses pertes sont importantes, 844 officiers, sous-officiers et hommes de troupe sont tués, blessés ou disparus. La 2ème brigade échoue aussi dans sa tentative.

La fin de la bataille pour le Corps Indien

Le 22 décembre, il est décidé de stopper l'offensive. Le général Watkis, commandant les troupes de la Lahore Division sur Givenchy est limogé ainsi que quelques commandants de brigades. Les unités sont décimées. La fin de la bataille signifie aussi le temps de la relève et d'un repos plus que mérité. L'ensemble du Corps Indien est envoyé en cantonnement sur la région d'Auchel et de Lillers pour une période de 3 semaines.

VOUS POUVEZ RETROUVER L'ARTICLE COMPLET SUR LE LIVRE "LES INDIENS 1914-1915" en vente auprès de l'ARHAM -BP 32 - 62350 SAINT-VENANT au prix de 25 euros (20 + 5 de frais de port)

copyright ARHAM 2008